Septembre 2009 : Les matières plastiques sont fantastiques...

Vous le savez, la chimie étudie la matière. Certaines matières, soumises à diverses actions (chaleur, pression mécanique, soufflage), peuvent garder leur forme. Ce sont des matières plastiques.

Ces matières sont constituées de briques microscopiques appelées molécules polymères, plus longues que dans d'auters matières.

On trouve de nombreuses matières plastiques dans la nature mais l'homme en fabrique aussi : les plastiques synthétiques. Ces matériaux sont alors utilisés pour construire divers objets et leur utilisation est fréquente et peut être qualifiée d'importante dans la vie de tous les jours :

Les matières plastiques sont utilisées dans :
- les emballages (sacs, barquettes, bouteilles),
- Les coques d'objets légers (téléphones, GPS, calculatrice, clavier, souris d'ordinateur, télécommandes...)
- objets à usage médical (seringue, tuyau, flacon...)
- les habits en matière synthétique
- construction/batiment : fenêtres en PVC, tuyaux d'évacuation d'eau, cheneaux...)
 

Regardez autour de vous et imaginez que vous supprimez tous les objets faits en matière plastique...impensable au vu des services qu'ils nous rendent !

Et pourtant, d'après un article paru récemment dans la revue science et vie, et une recherche menée par l'association Greenpeace, les matières plastiques posent de gros problèmes. Pas directement pour notre santé mais plutôt pour les êtres vivants dans une nature trop souvent polluée par les humains. En effet, les matières plastiques, une fois dans la nature, mettent des centaines d'années à se dégrader.


(crédit photo Luis Miguel Bugallo Sánchez 2005, une rivière de Galice)

Il en résulte des objets légers qui finissent le plus souvent dans l'océan. Ces déchets en suspension deviennent par endroit plus fréquents que le plancton, nourriture de base de nombreux animaux marins. En filtrant l'eau pour absober le plancton, les animaux ingèrent de grandes quantités de matières plastiques qu'ils ne peuvent pas digérer et peuvent en mourrir.

En surface, certaines matières plastiques commes les sacs ressemblent aussi à des proies que les tortues, dauphins, phoques ou otaries s'empressent de "croquer" avec le même risque de mort par étouffement.


image issue de l'internet sans mention de copyright, me contacter si nécessaire)
 

 

(photo C. world dolphin foundation)

Actuellement, il existe deux zones de l'océan pacifique où se concentrent les déchets flottants :

(crédit greenpeace)

En cliquant ici, on peut visualiser une animation de greenpeace pour expliquer le rôle des courants marins dans la concentration de déchets (au lieu d'uine dispersion habituellement constatée dans la mer). En cliquant sur journey of trach (le voyage des déchets) on assiste à leur déplacement en fonction du temps (6 mois...).

Encore un bel exemple de pollution humaine !

Ouf, ce n'est pas grave me direz-vous car l'océan pacifique, c'est loin de chez nous ! Eh bien non, ne soyons pas si naïfs ! Ce qui se passe là-bas se passe aussi en méditerrannée ! Les matières plastiques sont les mêmes là-bas et ici ! Les hommes qui les jettent sont les mêmes !

Un exemple de ce que charrie la rivière qui traverse Los Angeles et qui se jette dans l'océan pacifique, à comparer avec une photo d'un bloger résident non loin de la Marne (fleuve français) :

Crédit Rick Loomis

Le radeau de la "merduse"

 

Pas question de cracher dans la soupe, les matières pastiques sont bien fantastiques mais leur traitement après usage s'impose. Etre conscient du destin d'un objet est déjà un premier pas vers son traitement approprié. Ne polluez pas la nature, nous en dépendons !

 

 

 Une petite animation pour ce détendre :


Click here to get more mini-SharkBreak widgets - www.SharkBreak.com

 

 

 

Consulter les articles précédents en cliquant ici

Accueil - Copyright 2008 - 2009 collège Louis Germain. ADMIN
IP: 3.237.66.86
Conception du site: e-Bancel